dimanche 9 novembre 2014

Manifeste pour une alternative à gauche, ici et maintenant

Chaque jour, la situation politique devient un peu plus confuse. Le Président de la République, le Premier ministre et le gouvernement apparaissent de plus en plus isolés. Les militants socialistes, quant à eux, sont désorientés, ne pouvant s’exprimer sur les choix politiques du gouvernement présentés comme incontournables. Ils sont invités à définir « l’identité socialiste » au cours d’états généraux, mais ces considérations, aussi intéressantes soient-elles, ne peuvent se substituer à l’indispensable débat d’un congrès.
L’essentiel aujourd’hui est en effet de permettre aux socialistes de choisir la politique concrète qui doit être menée immédiatement pour engager notre pays vers une sortie de crise, assurer le redressement dans la justice, faire reculer le chômage, la précarité, la pauvreté et les inégalités.
C’est dans cet esprit que notre courant Maintenant la gauche dépose, à l’occasion des états généraux, un manifeste pour une alternative à gauche, ici et maintenant. Car nous voulons que l’indispensable réorientation de la politique gouvernementale soit engagée au plus vite.
Nous n’acceptons pas cette fin de non-recevoir, sans débat, sans arguments sérieux du gouvernement, alors même que s’accumulent, selon leurs propres dire, des échecs.
Nous en appelons aux militants socialistes pour qu’ils se fassent entendre. Qui peut prétendre diriger le pays au nom des socialistes sans les consulter et les écouter ? Le débat n’a de sens que si des décisions suivent. Et le vote d’orientation d’un congrès est de ce point de vue essentiel.
Bon nombre de nos propositions partent des engagements pris pendant la présidentielle devant les Français. Ils n’étaient ni révolutionnaires, ni gauchistes, ni passéistes ! Et d’ailleurs, nous avons tous mis notre énergie à combattre l’argumentaire de Sarkozy et de la droite qui les qualifiaient d’irréalistes.
Nous appelons les socialistes à être fidèles à eux-mêmes, à leur projet, qui n’a pris aucune ride en deux ans tant notre environnement, la dégradation de la situation mondiale et européenne conforte l’exigence de changement et de justice que nous avons chevillée au cœur.
Face à la vague libérale qui déferle depuis 30 ans et aux idées réactionnaires voir fascisantes qui montent en écho, la réussite d’un gouvernement tient aussi à la mobilisation de ses soutiens, pour défendre et porter le changement. Le rassemblement, l’unité sont les talismans indispensables à la conquête comme à l’exercice du pouvoir à gauche. C’est un combat que « Maintenant la gauche » mène depuis sa création.
Nous vous demandons de diffuser largement ces propositions, de lancer des débats localement pour les populariser et pour montrer qu’un autre chemin est possible, qu’il est réaliste et concret.
 

vendredi 25 juillet 2014

Pour un Cessez le Feu immédiat à Gaza !


Appel des Socialistes Français de l’Étranger au gouvernement français :

Pour un Cessez le Feu immédiat à Gaza !


L’intervention "Bordure Protectrice" menée par les forces armées israéliennes dans la bande de Gaza depuis le 6 juillet 2014 a fait plus 800 victimes et 4 000 blessés parmi la population palestinienne deux semaines après le début des opérations.
Pour Israël, les objectifs militaires visent à la destruction des roquettes, de leurs bases de lancement, des tunnels qui menacent la sécurité des Israéliens dans le Sud d’Israël et l’élimination des combattants du Hamas.

Pour atteindre ces objectifs, l’État hébreu a utilisé une force militaire disproportionnée par rapport à la menace. Les forces armées et les autorités israéliennes n'ont pas pris, une fois de plus et malgré les multiples résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU,  toutes les mesures qu'exige la Convention de Genève afin de protéger la population civile de Gaza, principale victime de cette intervention.

Nous tenons en préambule à dénoncer avec la plus grande fermeté la passivité coupable du Quartet pour le Moyen Orient (dont la France est partie intégrante via l'UE) qui a laissé la situation se détériorer chez les Palestiniens. Le Quartet n'a jamais utilisé tous les moyens de pression et toutes les sanctions politiques et économiques mis à sa disposition pour contraindre Israël à renoncer à l'Occupation et à signer un accord de retour à la paix durable.

Devant cette situation d'urgence et bien conscients qu'il faudra régler le plus rapidement possible la situation humanitaire à Gaza, imposer des élections libres sur ce territoire et offrir de réelles garanties pour protéger toutes les populations civiles de la région, nous demandons au gouvernement français :
 1 – d'exiger qu'Israël mette fin immédiatement à son intervention militaire et que les dirigeants du Hamas imposent le cessez-le feu à leurs combattants.
 2 – de condamner l’État d’Israël pour la brutalité de son intervention.
 3 – de demander à la Cour Pénale Internationale d’enquêter et de condamner, parmi les belligérants, ceux qui auront été reconnus coupables de crimes de guerre.

Signataires :

Socialistes Français de l’Étranger, Maintenant la Gauche – Fédération des Français de l’Étranger du Parti Socialiste, militants du Monde entier

lundi 9 juin 2014

Bilan des Consulaires et des Européennes pour les Français de l'Etranger

La séquence qui vient de s'achever - d'octobre 2013 et la campagne des Primaires Sénatoriales aux élections consulaires et européennes - permet d'analyser et tirer quelques leçons avant de se lancer dans la campagne des Sénatoriales.
Pour résumer: quand nos élus se battent au local contre les effets des réductions budgétaires (Maintien de Maison de France, consulats, batailles des lycées, des bourses) et s'allient à gauche, nous gagnons.
Lorsque notre parti ne tire aucune leçon des municipales et notre président avec son factotum à Matignon annoncent accélérer encore plus fort une politique inefficace et injuste, le Front National devient le premier parti de France et notre parti devient un Pasok francophone.
J'appelle toutes et tous les militant(e)s de la FFE à participer à ces débats. Nous avons fait l'union avec nos partenaires sur les listes consulaires, nous travaillons à des listes unies pour l'AFE, et une réflexion s'engage pour amender la liste votée par les militants de la FFE pour garantir une Union de la Gauche aux Sénatoriales.
 
Les résultats des Européennes ont donné lieu à un tableau synthétique concernant les Français de l'Etranger, rattachés par la loi à la circonscription Île de France. A noter que le vote des Français de l'Etranger inscrits dans un pays de l'Union Européenne et ayant donc voté pour les listes locales n'est pas documenté, et que certains ont pu être inscrits deux fois - à la fois en France et dans le pays de résidence - gonflant artificiellement les chiffres de l'abstention.
L'UMP est arrivée en tête, devant le Centre et les Verts, le Parti Socialiste n'arrivant que quatrième avec 13,16% des voix. Le Front National fait une percée à l'étranger avec 9% des voix. Le Front de Gauche et Nouvelle Donne (4,5% et 2,9%) ne capitalisent pas sur le rejet du Parti Socialiste, comme en France.
La Gauche dans son ensemble reçois seulement 37% des voix, ce n'est pas très glorieux, et surtout, le PS qui avait remporté en Juin 2012 7 circonscriptions législatives (+1 aux Ecologistes), serai éliminé d'un second tour quasiment partout.
Voilà qui devrai donner à réfléchir à Pierre-Yves Le Borgn', Philippe Cordery et Axelle Lemaire. Pouria Amirshahi et Arnaud Leroy n'ont pas attendu ces résultats, initiant l'appel des 100 (voir ci-dessous).
Pour mémoire, Corinne Narassiguin et Daphna Poznanska ont été invalidées et leurs sièges perdus à la droite.
Inscrits1 063 607
Abstentions946 16688,96
Votants117 44111,04
Blancs1 2630,121,08
Nuls1 1510,110,98
Exprimés115 02710,8197,94
ListesVoix% Inscrits% Exprimés
REGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (LDIV)30,000,00
NOUS CITOYENS (LDVD)3 6850,353,20
EUROPE SOLIDAIRE (LDIV)00,000,00
LISTE EUROPE ECOLOGIE (LVEC)16 9581,5914,74
EUROPE DECROISSANCE (LDIV)130,000,01
CANNABIS SANS FRONTIERES STOP LA PROHIBITION (LDIV)30,000,00
POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC ALAIN LAMASSOURE (LUMP)26 4682,4923,01
PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN (LDIV)210,000,02
POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE (LDVD)90,000,01
ENSEMBLE POUR UNE EUROPE EQUITABLE (LDIV)350,000,03
UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)17 9841,6915,63
ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE ÉQUITABLE POUR L'EUROPE (LDIV)5130,050,45
COMMUNISTES (LEXG)120,000,01
DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTÈME, NI EXTRÊMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN (LDVD)3 3400,312,90
CITOYENS DU VOTE BLANC (LDIV)50,000,00
FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE (LDIV)310,000,03
ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE (LDIV)300,000,03
CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG)15 1361,4213,16
STOP A L'EUROPE DE LA FINANCE-L'HUMAIN D'ABORD ! FRONT DE GAUCHE (LFG)5 2850,504,59
DÉMOCRATIE RÉELLE (LDIV)150,000,01
POUR UNE EUROPE LIBRE (LDIV)7420,070,65
UPR-IDF (LDIV)1 2250,121,06
L'EUROPE DE MARRAKECH À ISTANBUL (LDIV)00,000,00
LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS (LEXG)1 0990,100,96
EUROPIRATES D'IDF (LDIV)2000,020,17
NOUVELLE DONNE (LDVG)3 3750,322,93
EUROPE CITOYENNE (LDIV)4 5310,433,94
PARTI EUROPÉEN (LDIV)80,000,01
FORCE VIE (LDVD)2 8730,272,50
LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN)10 2880,978,94
POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURES ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AUSTÉRITÉ ET LE GOUVERNEMENT ! (LEXG)1 1400,110,99
Les Consulaires qui avaient lieu le même jour, et où nous allions à la bataille avec une alliance avec d'autres partis de gauche et des membres du mouvement associatif (Français du Monde ADFE par exemple) ou de la société civile, a vu un résultat assez différent.
En effet, nos listes rassemblent prés de 40% des conseillers et délégués consulaires élus, soit une légère progression par rapport à la taille du groupe ADFE à l'Assemblée des Français de l'Etranger sortante.
C'est important pour les élections sénatoriales bien sûr, mais aussi et surtout pour analyser ce qui s'est passé vraiment dans les urnes et en tirer des leçons pour la FFE du Parti Socialiste.
Dans les 108 circonscriptions à scrutin de liste, 346 listes avaient été enregistrées ; dans les 21 circonscriptions à scrutin uninominal majoritaire, 98 candidats s’étaient présentés. Au total, 2 968 Françaises et Français étaient candidats à ces élections consulaires.
Pour l’élection, 482 bureaux de vote ont été ouverts dans le monde ; 10 jours avant le scrutin à l’urne, un portail de vote par internet avait été ouvert, pendant 6 jours pleins.
1 130 000 électeurs sont inscrits sur les listes électorales consulaires. Parmi eux, 185 000 ont participé à ces élections, soit un taux de participation de 16,5 % : 80 000 électeurs ont choisi le vote par internet, soit une participation de 7,08 % et 105 000 électeurs ont choisi de voter à l’urne, en personne ou par procuration, soit 9,39 %.

J'ai fait campagne dans les deux villes où je me partage : à Berlin, et à Londres, avec notamment un porte à porte pluvieux dans le Berkshire.
En Allemagne du Nord, les liste d'Union de la Gauche (malheureusement sans le FdG avec qui des discussions eurent lieu mais sans succès) ont réalisé 52% des voix au scrutin des consulaires. Le même jour, dans les mêmes locaux, avait lieu le scrutin des Européennes, où les français d'Allemagne du Nord ont voté pour le PS à ... 18%, la liste EELV recevant 31% des voix. 

La Gauche ne peut réussir, électoralement comme au gouvernement, qu'unie.
Cela signifie accepter le débat, le dialogue, les compromis, et un contrat de gauche dans la pratique gouvernementale.

 Cela ne peut avoir lieu que sur la base d'un dialogue politique et un pacte majoritaire rénové pour les candidat(e)s susceptibles de siéger au Sénat. Des candidats qui depuis le début refusent l'unité de la gauche dans leurs billets et leurs commentaires du Sénat, attaquant nos partenaires potentiels, ne sont pas les mieux à mêmes à représenter cette future Unité. Et faire de la place en enlevant celles qui depuis le début se battent pour que notre parti reste fidèle à ses engagements, dans une démarche avec toute la gauche, ne serait qu'une contradiction de plus.
Les Européennes ont démontré au niveau national que la chute du PS ne profite pas aux autres gauches. L'abstention profite, augmentant le poids relatif d'un Front National stable lui en nombre de voix.
La seule solution, pour la France, c'est de retrouver le chemin de l'unité de la Gauche pour un pacte majoritaire rénové.
 

Toutes les gauches cherchent à dialoguer, et reconstruire.
L'appel des 100: http://appeldes100.fr/ 
100 parlementaires socialistes ont signé un appel pour que notre politique revienne aux fondamentaux définis pendant la campagne électorale de 2012. 41 d'entre eux ont déjà choisi l'abstention sur le Pacte de Responsabilité. Tous souhaitent prendre de l'influence par une série d'amendements sur les débats de la loi de Finance rectificative qui aura lieu ce mois.
 
De nombreuses initiatives les soutiennent.
Il y a quelques semaines, une dizaine de militants connectés sur Facebook, dont votre serviteur, ont lancé un appel - les Socialistes contre l'Austérité - qui a recueilli 4500 signatures en quelques jours.
 
Liem Hoang Ngoc, député européen non reconduit par le PS après un mandat, professeur d'économies à Sciences-Po Paris, et Philippe Marliére, un ancien camarade PS de la FFE et membre du Labour, professeur de Sciences Politiques, ont lancé un club des Socialistes affligés qui se sont réunis ce weekend pour la première fois, avec EELV, le FdG, MLG etc... http://www.liberation.fr/politiques/2014/06/08/des-socialistes-affliges-pour-une-alternative-rose-vert-rouge_1036184
  
Un Monde d'Avance tendance Guillaume Balas, nouveau député européen, se réunit le weekend du 14 Juin en marge du Conseil National à Paris pour un débat avec des membres de EELV, du FdG, de MLG. http://unmondedavance.eu/inscrivez-vous-a-la-reunion-publique-un-monde-davance-comment-rassembler-la-gauche/
Une réunion des mandataires MLG aura lieu à laquelle je ne pourrai participer, étant retenu le samedi par un évènement professionnel en Suède.
Maintenant la Gauche tendance Gérard Filoche organise trois jours de débat à Bellerive http://www.maintenantlagauche.fr/rassemblement-les-20-21-22-juin-a-bellerive-sur-allier/.
 
Bref, la gauche bouge.

Ce qui ne bouge pas, c'est la pratique de notre parti pour décider d'investitures sans logique politique ni respect des militants, et l'exemple le plus actuel est celui de la constitution de nos listes sénatoriales.
Comme depuis le lendemain du vote des Primaires de la FFE, tout est fait soit par le National soit par la direction fédérale pour sortir notre camarade MLG Martine Vautrin Djedidi, élue par les militants troisième de la liste. Patricia Grillo, cinquième de la liste, nous a entre-temps rejoint!
Le National avait annoncé dés notre vote vouloir "geler" la position 3 qu'occupe Martine pour préparer des accords avec nos partenaires, ce que le courant - et je salue l'engagement d'Emmanuel Maurel sur le sujet - refuse.
Depuis, la grande question est de savoir si EELV fera une liste seul, ou s'alliera avec nous. Claudine Lepage et Richard Yung font pression pour sortir Martine.
Il y a aussi des obstacles politiques à lever, l'un des principaux étant à mon avis la ligne politique de Richard Yung: tout indique que sur de très nombreux sujets il est en contradiction avec les positions EELV, par exemple sur l'extension de la défense du droit de propriété intellectuelle sur les semences agricoles (http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article24661 ou l'article du Canard Enchainé de Décembre 2013). Pire, il les a déjà attaqué publiquement, les menaçant des pires représailles s'ils ne votaient pas un Traité Européen que nous-mêmes, dans la campagne 2012, refusions, et qui, une fois adopté, nous emmena sur cette triste et inefficace voie de la politique de l'Offre. (Là par exemple, mais ce n'est pas le seul: )http://www.richardyung.fr/reactions/blog-yung-actualite-politique/2932-ouvrez-le-ban-et-interrogez-les-verts.html

Dans ce cadre, en tant que membre du Conseil Fédéral de la FFE, je m'opposerai à tout arrangement d'arrière cuisine qui ne serai pas fondé sur un mandat crédible, politique, dans la constitution des listes Sénatoriales d'union pour les Français de l'Etranger. L'analyse des compte-rendus de mandats des sortants sera mis en parallèle avec la crédibilité des alliances politiques proposées.
Soyons transparents, soyons cohérents, et soyons de gauche.

samedi 26 octobre 2013

Observatoire des militants de la FFE: article collectif Amine Cassim, Mathieu Pouydesseau, Gabriel Richard-Mollard publié par la Fédération

A l’issue des élections du 22 septembre 2013, lors desquelles Angela Merkel a remporté une victoire d’une ampleur inattendue mais a échoué, à quelques sièges près, à remporter la majorité absolue, les tractations entre futurs partenaires gouvernementaux potentiels se sont ouvertes. Plusieurs scénarios sont possibles, dont celui d’une configuration gouvernementale de type « grande coalition », rassemblant CDU/CSU et SPD. Cette solution semble, compte tenu des discussions actuelles avec la CDU, être la plus avancée. Le parti subordonne cependant une telle coalition à un vote conforme de sa base militante.
http://ffe-ps.org/2013/10/22/resultats-de-lelection-legislative-du-2209-en-allemagne/

jeudi 24 octobre 2013

Mathieu Pouydesseau candidat du courant aux investitures militantes Sénatoriales 2014!

Chères camarades et  chers camarades,

Plus d'un an après la victoire de  la gauche, il est  nécessaire de porter le débat non seulement avec ses  paroles mais aussi ses actes. J'ai décidé de faire un  acte politique et de vous proposer la candidature suivante pour la liste des  Sénatoriales.

Avec cette candidature je veux engager un débat politique à un moment  crucial de notre expérience gouvernementale.

Avec Martine Vautrin Jedidi nous sommes deux candidats de Maintenant la Gauche, défendant les idéaux pour une Europe sociale et démocratique, pour une pratique sociale  du gouvernement, pour une réflexion nouvelle sur la citoyenneté, pour un renouvellement au Sénat, pour servir les Français dans le Monde. Après un long engagement associatif, Martine, élue à l'AFE, auprès du député de sa circonscription, représente tous ceux d'entre vous vivant hors de l'Union Européenne. Je souhaite pour elle le meilleur résultat possible, nous avons besoin de plus de femmes au Sénat, et des femmes de la trempe de Martine !

Rendons  hommage au travail de  Claudine et Richard, exemplaires d'engagement au service des Français à l’étranger,  Sénateurs de terrain et de travail. Saluons en particulier le rôle de Claudine dans la campagne  présidentielle de 2012, celle de notre victoire commune, où elle nous représenta dans l'équipe de campagne.

Pour un socialisme moderne, de combat:

 Je porte avec conviction depuis des années le message d'un socialisme moderne, européen, ancré dans la réalité sociale et économique,  ayant le courage d'assumer tous les rapports de force pour transformer la société et construire un monde plus juste. La modernité c'est d'affronter un monde de violences et de reculs sociaux avec l'audace de vouloir le dompter. C'est construire, contre des intérêts particuliers puissants et dominateurs.

C'est savoir que la lutte sociale est le  concept le plus moderne possible au XXIeme siècle. C'est tirer les leçons des échecs tragiques pour les classes populaires et moyennes des socialismes de la troisième voie autour de Blair et Schroeder. C'est aussi croire profondément à l'idée internationaliste.

Ce socialisme moderne s’est exprimé dans le discours du Bourget.  Cette ligne est toujours actuelle, car ce n'est qu'en réalisant les promesses de l'esprit du Bourget que nous améliorerons la vie de nos concitoyennes et concitoyens, que nous ferons avancer la justice sociale, et reculer les populismes et les extrémismes.

Le socialisme de la relance est le seul économiquement sain. L'industrie allemande vit de l'innovation, de l'investissement, et des plans massifs de relance en 2008-2009. La réduction du coût du travail ne joue un rôle que dans les services, secteurs de l'exploitation sans scrupules, où les femmes surtout sont réduites à des salaires de misère, où la pauvreté progresse. La leçon allemande, c'est qu'il ne faut pas écouter les pigeons ni le Medef ni les néolibéraux. Ils nous conduisent à la catastrophe sociale, politique et économique.

Pour une autre Europe:

La lutte pour l'intégration politique et sociale dans nos pays de résidence doit devenir une de nos priorités.  L'Union Européenne et les pays partenaires au sein de Schengen sont les pilotes où mener cette lutte. Il  s'agit de s'engager pour les droits sociaux et retraite de nos compatriotes à l’étranger, tant au sein  de l'Union qu'en dehors de celle-ci.

L’ engagement Pour une autre Europe montre que tout est possible: Initiateur et Premier signataire, j'ai vu, grâce à un travail préparatoire de plusieurs années, comment des parlementaires de toutes les gauches – SPD, SPÖ, PS, SEL, PD, PSOE, mais aussi Verts autrichiens et allemands, Linke, Front de Gauche, dans 5 pays européens, des syndicats, ATTAC, les économistes atterrés et des milliers de citoyens se sont retrouvés dans ce combat commun. Il faut une autre Europe !

Cet engagement sera l'un des thèmes majeurs, avec la réflexion sur le fait d'être Français en Union Européenne: création d'une identité sociale permettant la transmission des droits, création d'un droit de vote complet dans le pays de résidence, création d'une identité fiscale européenne, lutte contre le dumping fiscal et social intra-européen qui en fin de compte touche tout le monde.

Le Candidat :

Comme beaucoup parmi vous, mon expérience à l'étranger est représentative de bien de nouvelles manières de vivre hors de la métropole, tout simplement car les nouveaux moyens  de communication facilitent la mobilité  et atténuent l'éloignement.

Bordelais,  42 ans, j'ai commencé mon engagement en créant la première section du syndicat FIDL dans mon lycée, avant de  rejoindre l'UNEF-ID – première rencontre, à l'automne 1993, à Paris Tolbiac, avec Pouria Amirshahi. J'ai rejoint la FFE et l'ADFE en 2002, devenant  secrétaire de section en 2007 et organisant à ce titre la campagne à Berlin de Claude Chapat dans la partielle AFE de  2008.

Mon métier, c’est d’organiser  des équipes commerciales sur plusieurs pays européens pour réaliser des projets informatiques complexes : il est temps de mettre cette expertise au service de notre pays. Cette représentativité, mes contacts  professionnels et associatifs dans toute l’Europe, sont des atouts dans la  constitution de la liste future.

Je suis profondément attaché à rencontrer tous les Français de  l'Etranger, partout où ils vivent, à être au plus proche de vous et au plus proche des idées portées par la gauche: le retour au terrain est la meilleure formation possible, pour construire une véritable politique de gauche. Je serai un Sénateur loyal au mandat politique donné à la gauche en 2012, ainsi qu'au mandat que donneront les Grands Électeurs consulaires en 2014, soucieux de faire respecter le Parlement.

Mettons de la Gauche dans nos investiture militantes, maintenant!

 Mathieu Pouydesseau

 Section de Berlin

 Membre du Conseil Fédéral et Bureau Fédéral de la FFE, Mandataire FFE pour Maintenant la Gauche

Martine Vautrin-Djedidi candidate du courant à l'investiture militante Sénatoriales 2014!

chers camarades, certains chers amis,

Voilà, c'est fait ! Non sans hésitations.
Partie un peu tard dans la vie politique, éloignée des appareils, je briguais un mandat national pour la première fois l'an dernier, candidate à l'investiture sur la 9° circonscription. Vous connaissez la suite.
Aujourd'hui, le sens de cette candidature à la primaire sénatoriale de la Fédération des Français à l'étranger du PS , est d'abord celui indiqué par des amis, collègues et camarades de Français du monde, de l'AFE et de la FFE, avant même qu'il ne soit le mien.
D'ores et déjà, qu'ils soient remerciés pour leurs encouragements et leur confiance. Il n'y a pas d'échec.

Des convictions ancrées à gauche du parti socialiste, vécues et renforcées ces dernières années, par l'exercice d'un mandat local depuis 2009, puis par une campagne législative largement victorieuse en 2012 aux côtés de Pouria Amirshahi , donnent à cette candidature son sens politique.
Avec « Maintenant la gauche », je partage la bataille de l'Europe sociale, mais aussi celle de ses relations avec le sud , dont les rives de la Méditerranée et l'Afrique; une réflexion nouvelle sur la citoyenneté européeenne, pas seulement en Europe mais dans sa relation au monde; pour une Europe politique et diplomatique et celle de l'engagement aux côtés des partis acteurs des transitions démocratiques; une réflexion sur les institutions de notre Vème république, mais aussi sur les politiques à court terme.
Fidèle à des convictions, à toujours plus de justice sociale et de solidarité, mais refusant une assignation à demeure.

Nos sénateurs se sont longtemps trouvés seuls à porter et défendre au plan national tous les dossiers relayés par les élus locaux , dont je suis. Le Sénat, comme l'Assemblée nationale désormais, se doit d'avoir une représentation des Français hors de France plus conforme aux attentes socio-économiques et politiques de nos compatriotes .

Notre projet fédéral existe. "La France tout au long de la vie" n'est pas enterrée : une ambition pour le service public français à l'étranger, un enseignement ouvert à la diversité du monde, auprès des forces vives de la France à l'étranger, un cadre fiscal lisible et équitable, des français à l'étranger protégés face aux risques; Ces engagements nous guident dans ce qui fait notre spécificité.
Le dernier volet, pour une juste représentation politique à l'étranger, nous allons le vivre dans quelques mois avec une réforme de l'AFE qui n'est pas celle que nous avions souhaitée. Nos combats pour ET avec les Français dans le monde ne sont pas terminés.
Nous continuerons à agir pour faire tomber tous les murs, visibles et invisibles.

Martine Vautrin Djedidi
secrétaire section Tunis
Conseillère à l'AFE
membre du bureau de Français du monde adfe Tunisie
membre du bureau de l'UESRE

vendredi 14 juin 2013

Lettre Ouverte à Martin Schulz à l'occasion de sa venue au Forum des Progressistes du PS

Dear Martin, Lieber Martin, Cher Martin,
 
Militant au sein du PSE, membre du SPD et du Parti Socialiste français, co-initiateur et Premier Signataire de l' appel "Europa geht Anders", www.uneautreeurope.eu, je suis également depuis 13 ans chef d'entreprise en informatique en Allemagne.
J'ai travaillé pour des startups berlinoise, un grand groupe informatique américain, où j'ai eu des responsabilités stratégiques pour EMEA ainsi que pour un groupe certes Japonais, mais produisant en Allemagne, dirigeant une filiale commerciale sur le marché germanophone DACH, contre la concurrence des produits chinois et américains.
 
Cher Martin, Dear Martin, Lieber Martin,
Commercial, je sais une chose importante: on ne commence pas une négociation lorsqu'on est soi même en position de faiblesse. Il n'y a pas besoin d'avoir lu Sun Tze pour savoir qu'on engage uniquement les batailles que l'on peut gagner. La négociation Win-Win (gagnant-gagnant) suppose des acteurs à même hauteur d'yeux. En cas de déséquilibre, le plus faible doit mettre une stratégie du faible au fort en place qui suppose de pouvoir sortir à tout moment de la négociation. Il doit pouvoir commencer très haut l'exigence des négociations. Il doit se faire plus fort qu'il n'est.
L'Europe, comme tu le sais, comme tu l'as si souvent dit devant nous aux congrès du PSE où nous nous sommes déjà rencontré, est profondément affaiblie par les politiques désastreuses de gestion de la crise conduites par les conservateurs européens.
Nous en sommes à deux ans de récession. Le chômage des jeunes est dramatique. Les reculs sociaux et démocratiques ont en eux le ferment de nouveaux extrémismes.
Même l'Allemagne est touchée, évitant de justesse la récession au premier trimestre, révisant ses prévisions de croissance à un maigre 0,1% selon la Deutsche Bank.
 
Cher Martin, Dear Martin, Lieber Martin,
L'Europe n'aborde pas ces négociations unies. La France, seul Grand pays de l'Union dirigée par un gouvernement membre du PSE sans avoir besoin de partenaires de coalition, menace de mettre un veto pour des raisons légitimes mais insuffisantes.
De nombreux Atlantistes confondent malheureusement négociations commerciales et démonstration d'amitié politique, et seront prêts, à ce titre, à affaiblir les négociateurs de l'intérieur. Enfin, les intérêts de nos économies, de nos systèmes sociaux, divergent radicalement déjà au sein de l'Union.
Pourquoi le PSE devrait-il soutenir une négociation sur le Libre-Echange avec les Etats-Unis mettant en danger des acquis sociaux, des règles sanitaires et alimentaires, une économie de la culture, une régulation différente de la bio-éthique et de la génétique industrielle, et des emplois en Europe? Alors que l'Europe sur ces sujets n'est elle-même pas encore unie?
 
Mon experience professionnelle me le confirme, cher Martin, Lieber Martin, Dear Martin.
Un accord Win-Win sur ces bases est impossible.
 
Alors, les conditions sociales n'étant pas réunies, le rapport de force défavorable, nos positions divisées, ne nous laissons pas aveugler par la promesse chimérique d'emplois que recelerait un tel accord.
 
Les temps ne sont pas mûrs pour une telle négociation.
 
Ne l'engageons pas!